Bla-bla Humeurs Maman

Ma toute première sortie annuelle avec la crèche

21 juin 2012

Hier, c’était la sortie annuelle avec la crèche. Et comme toutes les premières fois, on s’en souvient, surtout quand on cumule grossesse et terrible two

Je me faisais une joie de ce rendez-vous pris depuis des mois. Fraîchement débarquée dans la région, l’occasion était trop tentante de nouer de nouvelles relations et découvrir un coin encore inconnu.

La date soigneusement notée dans mon agenda n’avait plus qu’à pointer son nez, j’étais impatiemment prête à apprécier chaque minute de la journée. Pourtant, il est étrange comme on arrive rarement à imaginer tous les scénarios possibles, même avec beaucoup d’efforts. La vie nous réserve toujours quelques surprises…

 

Qu’est-ce qu’on mange ?

Cela a commencé la veille au soir, quand je me suis interrogée, au moment de me coucher, sur ce que nous allions bien pouvoir manger le lendemain midi. Ah oui, c’est vrai, il fallait peut-être que je prévois un panier pique-nique ! Bizarrement, ce détail ne m’avait même pas effleuré l’esprit.

En même temps, quand on sait que j’ai réussi à faire brûler du riz, deux fois dans la même journée la semaine dernière, parce que j’avais purement et simplement oublié l’existence de cette fichue casserole sur le feu, je me dis que la grossesse a un impact qui n’est plus à prouver sur ma capacité de mémorisation.

 

Mais où est ta mule ?

Je ne me suis pas non plus demandée comment j’allais bien pouvoir transporter tous mes sacs faits à la va-vite le matin même : mon sac à main, le sac de rechanges de vêtements, le sac pour les urgences (couches, lingettes, gâteaux, pom’potes) et le panier pique-nique improvisé à la boulangerie… Enfin si, je me le suis demandée quand j’ai vu toutes ces mamans équipées intelligemment… d’un sac à dos !

Enfin, c’est pas comme si j’avais eu une poussette à gérer, en plus de mon fils de 13 kgs qui court partout ! Ah si, j’avais une poussette aussi. Et quand elle était vide, je m’en servais de caddie…

 

C’est qui la gourde ?

Heureusement que la grossesse suscite de la compassion chez beaucoup d’individus.
Une fois la poussette et mon équipement, digne d’un départ en vacances, installés dans la soute, notre trajet à bord du car a pu commencer. J’ai quand même garder deux sacs avec moi au cas où. Les kilomètres ont alors défilé et à mi-trajet, mon fils a eu soif.

Forcément, la gestion d’autant de sacs imposant une certaine organisation, j’ai laissé la bouteille d’eau dans le panier pique-nique, qui se trouvait dans la soute…

 

Une fin en beauté

À quoi pense une maman avant de partir pour une heure de route avec un enfant en bas âge ? À lui changer la couche…
Et ça, j’y ai pensé !

Sauf que j’aurais du attendre d’être dans le car pour le faire. Ça m’aurait économisé une couche…

 

Bref. Météo France annonçait un temps maussade, mais nous avons profité d’une journée pleinement estivale.
Et surtout, j’imaginais une journée de détente avec mon fils de deux ans, mais je suis rentrée de cette excursion lessivée comme jamais…

La prochaine fois, je veux celui-là !

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply Petit bilan 2012 absolument nombriliste | Happy Housewife 25 janvier 2013 at 09:18

    […] mariage autour de nous. Des températures bien frileuses et une angine. Une belle journée pour la sortie de la crèche, grand soleil, 27 degrés mais un petit déchaîné avec un déjà-gros ventre à […]

  • Laisser un commentaire