Maman Mignonneries

8 semaines de grand frère

30 novembre 2012

Mercredi, Bébé2 fêtait ses 8 semaines de vie à nos côtés. 56 jours de bonheur faits de sourires, de pleurs, de dodos en écharpe, en cosy, dans notre lit, dans son cocoonababy, de nuits avec ou sans insomnies, de câlins, de tétées dans le lit, sur le canapé, dans la voiture, dans des salles d’attente, un restaurant…

56 petits jours qui sont passés inaperçus pour la plupart des terriens, mais qui ont été d’une intensité inégalable à nos yeux, hormis ceux qui ont suivi la naissance de son grand frère. 

N’importe quel emploi, promotion, déménagement, rencontre ou mariage ne saurait atteindre le degré de chamboulement d’une naissance. La vie des jeunes parents est traversée par un ouragan sans précédent, même quand il s’agit d’un deuxième bébé…

Car si la naissance n’est plus alors une première, la vie à quatre l’est. Et il faut apprendre à vivre autrement, à tenir compte du petit nouveau qui agrandit la famille. Et si c’est compliqué pour les parents, ça n’est pas toujours facile pour celui qui, jusque là, était le seul chouchouté.

Je m’attendais à beaucoup de jalousie. Nous avons pu constater, au contraire, beaucoup d’amour et de bienveillance.

– Depuis 8 semaines, mon bébé2 a reçu mille et un bisous de son grand frère – et il en aurait davantage si on ne le freinait pas.
– Quand je l’aide à descendre de son siège auto, il me rappelle de ne pas oublier « bébé ».
– Il m’apporte sa couverture bien chaude avant de quitter la maison.
– Parmi ses premiers mots du matin, on entend un « éou bébé ? ». Idem quand on vient le chercher à la halte-garderie.
– Même en colère quand on l’a disputé, il veut le bisouiller.
– Garde du corps en herbe, nous ne sommes que trois à pouvoir approcher bébé. Lui compris.
– Il accepte de s’endormir sans que je m’allonge auprès de lui, comme nous faisions jusqu’alors. Parce que j’ai le bébé dans les bras.
– Lui qui tétait encore il n’y a pas si longtemps, me suggère de donner le sein au bébé.
– Enfin si on lui explique qu’il a fait mal au bébé, ou qu’il pourrait le blesser sans le vouloir, il ne peut s’empêcher de pleurer.

 

Et comme un parfait écho à cet amour, nouveau mais grandissant à la vitesse de la lumière, quand il l’entend pleurer, c’est Bébé2 qui a les larmes aux yeux…

 

 

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Reply Cleophis 30 novembre 2012 at 13:16

    J’ai la même! Toujours à faire des bisous et à se préoccuper de son frère 🙂

  • Reply Babidji 13 décembre 2012 at 01:04

    la photo est juste sublime, j’adore

  • Laisser un commentaire