Maman

Allaitement : le récit de notre sevrage réussi

26 novembre 2012

On peut dire que j’ai allaité mon premier enfant durant presque deux ans.

Nous aurions pu continuer cette aventure jusqu’au sevrage naturel mais ma nouvelle grossesse, avec ses nausées impossibles à calmer et un corps à fleur de peau, rendait de plus en plus insupportables ces tétées que j’aimais jusqu’alors.

Consciente que l’on n’arrête pas du jour au lendemain, surtout avec un enfant en âge de voir la différence entre un sein et un biberon, nous avons donc pris notre temps. Cela n’a pas toujours été facile, mais l’amour qui transpirait de ces moments à deux me confortait dans ma décision de faire les choses à son rythme. Et surtout, savoir que nous nous rapprochions lentement de la fin me donnait l’envie de savourer ces instants uniques qui, je le savais, ne reviendraient plus après…

Je suis tombée enceinte de mon deuxième bébé à la mi-janvier. Dès la fin du mois de février, j’ai senti que les choses devaient évoluer, pour moi-même, mais aussi pour ma relation avec mon petit garçon. En effet, l’allaitement doit être vécu avec bonheur des deux côtés, et dès lors qu’il devenait une corvée, avec des tétées trop fréquentes à mon goût, notre relation risquait d’en pâtir.

Alors, j’ai commencé par lui parler de ce que je ressentais, du petit être qui allait grandir en moi et de mon corps qui allait changer, tout en le rassurant sur l’amour que je lui portais.

Puis j’ai fait en sorte de réduire la durée des tétées-câlin, en lui expliquant que j’avais un peu mal et que je n’en avais tout simplement plus envie. Il l’a bien accepté.

Enfin, au bout de quelques temps, je me suis mise à lui refuser certaines tétées qu’il demandait, jusqu’à n’en accepter plus qu’une par semaine. Et cette étape fut la plus longue.
D’abord, parce qu’il continuait à m’en demander à des fréquences plus que raisonnables.
Ensuite, parce que d’un point de vue purement égoïste, je ne voulais pas avoir l’impression de tout recommencer à zéro avec l’allaitement du bébé qu’il allait arriver. J’espérais que cet « entraînement » pour mes seins m’éviterait les douleurs et crevasses connues par le passé.

On a fonctionné avec une tétée par semaine (et souvent moins) du mois d’avril au mois de septembre. Puis mon deuxième bébé est arrivé…

Cela fera bientôt 2 mois que je suis rentrée de la maternité et il m’a demandé à téter deux fois. Deux fois, je lui ai expliqué qu’il était grand à présent, que le bébé avait besoin de téter pour boire et manger, que lui avait son assiette et son verre, qu’on pouvait faire des câlins autrement… Il a compris.

Je n’ai pas voulu qu’il goûte à ce nouveau lait, j’avais peur qu’il y prenne goût et que tous les efforts des mois passés n’aient servi à rien. Et je n’avais pas envie d’allaiter deux enfants en même temps. Je voulais à présent consacrer ces moments-là à mon petit bébé, celui dont j’avais encore tout à apprendre…

 

Plusieurs fois, mon tout-petit-devenu-grand est venu me dire que le bébé voulait téter, en l’entendant pleurer. C’est là que j’ai compris qu’il n’en souffrait pas, que nous avions bien fait les choses. Et aussi qu’une page était définitivement tournée…

 

You Might Also Like

5 Commentaires

  • Reply une maman creative 26 novembre 2012 at 15:15

    c’est une magnifique histoire que vous avez vécu à deux, et un sevrage en douceur, juste parfait..
    mon fils s’est sevré vers 15 mois lorsque j’étais enceinte de plus ou moins 2 mois, je l’ai très mal vécu mais avec du recul il a décidé de lui même et j’ai respecté son choix..c’est une relation tellement forte que celle ci..profite bien de chaque tétée avec le petitou, c’est magique <3

    • Reply Happy Housewife 27 novembre 2012 at 20:20

      L’allaitement est un peu comme la naissance, c’est une belle histoire qui s’écrit à deux…

  • Reply Top Produits Bébé 27 novembre 2012 at 23:27

    Bravo, un bel allaitement et un sevrage réussi ! Moi malheureusement je n’ai jamais pu allaiter plus de 6 mois. Là depuis 1 mois, trop de fatigue, plus assez de lait, j’ai donc commencé le sevrage il y a 3 semaines pour mon Titange, mais heureusement tout s’est bien passé. On fait encore des tétées câlin ! C’est tellement fusionnel, j’ose pas trop parler de ce que je ressens en allaitant car je ne veux pas me faire taxer d’intégriste de l’allaitement 😉 mais c’est vraiment merveilleux, il y a un échange incroyable ! J’espère que grâce à ton allaitement prolongé tu n’auras pas à souffrir des crevasses, si douloureuses les premiers jours ! Bises

    • Reply Happy Housewife 30 novembre 2012 at 00:33

      L’allaitement est un acte magnifique où la maman et le bébé peuvent recevoir beaucoup… Et même si c’est naturel, ce n’est pas toujours facile.
      Je ne sais pas si ce sont les tétées du grand, mais ça s’est très bien passé dès le début. Avoir un bébé qui « sait » téter aide beaucoup !

  • Reply Petit bilan 2012 absolument nombriliste | Happy Housewife 25 janvier 2013 at 09:06

    […] : encore un mois de nausées. Et on diminue les tétées du […]

  • Laisser un commentaire