Maman Shopping

Les petits pots pour bébé (avec test du service consommateurs de Babybio)

30 mai 2013

La dernière fois que nous avons vu la pédiatre pour mon petit dernier, celle-ci a utilisé les mots de « diversification réussie », pour qualifier ses premières bouchées d’aliments autres que mon lait maternel.

Depuis, je me demande s’il est possible de rater une diversification… Probablement oui. Mais dans notre foyer de gourmands, cela n’existe pas. Chez nous, tout ce qui rentre fait ventre, comme on dit. Mais de là à dire que ma façon de faire y est pour quelque chose, je n’en ai aucune idée…

Pour diversifier mon 2ème bébé, comme je l’avais fait pour mon 1er, j’ai commencé par les fruits.
Les avis sont partagés concernant les premières cuillères de bébé, fruits ou légumes, je le sais. Personnellement, je considère que les premières impressions jouent beaucoup, et donc qu’il est préférable de débuter la diversification par ce qui est le plus appétant (bananes VS brocolis, le choix est rapide).

De même, j’ai toujours veillé, quand je ne les faisais pas moi-même, à choisir des petits pots pour bébé composés uniquement de fruits ou de légumes (c’est-à-dire sans sel ajouté, sans lécithine de soja…) et avec la mention BIO.

Pourquoi du 100% fruits ou légumes ?
Peut-on réellement apprécier le goût d’une pomme, plus grand, quand on a été habitué, tout petit, à consommer de la compote sucrée ?
Parce qu’il est évident qu’en y ajoutant des additifs tels que du sel, du sucre, du lait écrémé en poudre (la liste est longue…), bébé ne peut percevoir clairement le goût seul de l’aliment, et s’habitue certainement à ces petites choses ajoutées.
À ce titre, j’en profite pour saluer les efforts de Blédina qui a retiré toutes ces mauvaises choses de ses petits pots ! J’ai pu m’en apercevoir hier (l’enseigne Bébé9 offre deux petits pots de cette marque après un passage en caisse) et effectivement, la liste des ingrédients s’est considérablement épurée…

Pourquoi du BIO ?
Là encore, c’est une affaire de goût… Je trouve les aliments BIO plus goûtus, donc plus appétants.
Et comme on le sait, il y a moins de pesticides, ce qui n’est pas négligeable chez un tout-petit. Alors c’est vrai que ces aliments se conservent moins longtemps, il faut donc une bonne gestion. Mais c’est justement en voyant la différence de conservation dans le temps (faîtes le test entre des fraises classiques et des BIO, c’est hallucinant) qu’on réalise tous les conservateurs ingurgités…

Quels petits pots ?
Personnellement, quand j’achète des petits pots, je prends des Babybio ou des HiPP.

Le test du service consommateurs de Babybio
Et récemment, comme je l’ai indiqué dans mon titre, j’ai eu l’occasion de tester le service consommateurs de Babybio, qui s’est révélé plus que satisfaisant… Après avoir découvert de la moisissure en ouvrant un petit pot, je leur ai adressé un mail (info@vitagermine.com) avec une photo…

photo (32)

Quelques heures plus tard à peine, je recevais un mail d’excuse me demandant le lieu de mon achat, si je m’en souvenais, ainsi que mon adresse pour m’envoyer de nouveaux petits pots (j’en ai reçu 7 !)…

babybio

Ce petit pot avait sans doute reçu un coup durant son transport, ce qui a altéré son étanchéité et a fait entrer un peu d’air.
Pour celles et ceux qui commencent à s’affoler, je vous assure qu’on ne peut pas passer à côté ! Déjà, en ouvrant le couvercle, il n’y a pas eu de « déclic » comme à l’habitude. Puis la moisissure était bien visible puisqu’elle se trouvait sur le bord du petit pot (et un peu aussi sur le couvercle).

Bref, une mauvaise expérience qui m’a permis de me conforter dans mon choix quant à cette marque, mais qui m’a aussi rappelé qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, alors vive le home made !

 

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply Petiteprincesse 4 juin 2013 at 08:48

    Bonjour,

    Heu, malgré le bon réflexe de Babybio, ça refroidit un peu !
    Malgré tout, un petit pot en cas d’urgence pourquoi pas.

    Bref, ça me conforte moi aussi dans mon choix du Fait maison. Nous mêmes, on peut apprécier la différence entre un plat préparé at home et un plat surgelé ou autre !

    Bonne journée !

  • Reply Thierry 17 décembre 2016 at 10:54

    Il ne faut pas non plus tomber dans le cliché et ne retenir que les cas défavorables. (Je parle pour petite princesse qui n’est pas rassuré de voir de la moisissure, des millions de petits pots sont produits pas ans et cela sans soucis sanitaire).
    Dire que les petits pots bio sont moins pourvus en pesticides, cela relève de l’ignorance de la réglementation.
    Celle-ci est extrêmement stricte pour l’alimentation des bébés. Les normes françaises en la matière c’est du bio sans en payer le prix (pour l’industriel t donc le consommateur).
    La différence se joue ailleurs, plus dans la teneur en sucre et en sel, bien que le bio n’assure aucune garantie en la matière. (mais en général plus favorable).
    Le bio trouve un réel intérêt dans le fait maison, dans le choix des matières premières.

    Cependant, le fait maison n’est pas sans risque non plus. Un manque de variété dans les plats préparés peut entraîner des carences.
    Une rupture de la chaîne du froids des conséquences grave sur la santé de bébé.
    En terme de risque sanitaire, les intoxications via la nourriture industriels est proportionnellement moindre que le fait maison.
    Les conséquences pécuniaires et en termes d’image sont énormes pour les industriels dans ce domaine.
    Donc voila, rien n ‘est tout blanc ou tout noir en terme d’alimentation.

    Pour info, je ne bosse pas pour l’industrie alimentaire, mais je n’aime pas non plus les modes de pensés extrêmes qui sont généralement infondé…

  • Laisser un commentaire