Bla-bla Humeurs

Mon voisin le tueur ? #2

23 juin 2013

Durant quelques jours, j’ai pensé qu’il me lisait. Toutes ses habitudes, précédemment décrites, étaient bouleversées… C’est simple, on ne l’a pas vu pendant deux jours. La maison est restée invariablement fermée et la pelouse n’a pas été foulée.

Et puis le lundi qui a suivi, j’ai vu que les fenêtres de ma voisine étaient ouvertes. Mais la voiture de son ex n’était pas là, contrairement à ce que j’avais observé ces dernières semaines. Il n’y avait que la petite voiture de ma voisine, garée à son emplacement habituel. Je ne peux pas la louper, son parking privé borde le mien.

Alors j’ai guetté (mais sans vraiment regarder, hein). Je voulais juste dire bonjour à ma voisine, lui demander comment s’étaient passées ses vacances, où elle était partie et si elle avait eu beau temps !
J’ai donc installé la chaise haute sur la terrasse et mis mon bébé dedans.
Puis je suis allée chercher mon plus beau sécateur, afin de tailler les rosiers qui empiétaient sur notre chemin, et menaçaient de rayer nos voitures à chacun de leurs passages. Comme je dis toujours, tout ce qui est fait n’est plus à faire et puis, il me fallait bien tuer le temps.

En plus, ce qui tombait bien, c’est que ces arbustes agressifs étaient situés au plus près du jardin de ma voisine. Nous allions enfin pouvoir lever le voile sur cet étrange manège qui durait depuis maintenant près de deux semaines…

Aux premières loges donc, en l’attendant, j’ai coupé. À nouveau coupé. Puis coupé encore. Enfin, j’ai du m’arrêter… Force était de constater que cette attente interminable risquait bien d’anéantir totalement mon rosier Ronsard. Dépitée, j’ai commencé à replier mes affaires. Et la fraîcheur automnale (merci d’éviter tout commentaire visant à corriger ce dernier mot) avait eu raison de moi et de ma responsabilité de maman.

C’est alors que la porte a, enfin, daigné s’ouvrir… Ma voisine allait retrouver ce semblant de green, qui portait désormais les marques flagrantes de son absence ! Et comme j’étais sûre qu’elle en serait attristée, elle qui lui portait tant d’attentions, de pieds fermes j’avais décidé d’attendre pour la consoler.

photo (50)

Sauf que ce n’est pas mon petit bout de voisine qui est sorti… Mais Lui.
Encore Lui. Toujours Lui. J’aurais du m’en douter !

Il m’a saluée, est monté dans la petite voiture de ma voisine, et puis il est parti.
Il est revenu le lendemain et a repris ses habitudes d’allées et venues quotidiennes. Ce manège a duré trois jours, pendant lesquels la petite voiture de ma voisine manquait à l’appel chaque soir.

Puis un après-midi, c’est son gros break que j’ai entendu. Par la fenêtre, je l’ai vu garé sur le chemin, derrière la petite voiture. Lui aussi était de retour.

Parole de voisine, je vais continuer à surveiller son green (et tout ce qui pourrait le fouler de près ou de loin…) !

 

Pour lire ou relire le précédent épisode : Mon voisin le tueur ?

 

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Reply Petits Rien 23 juin 2013 at 13:59

    Et voilà je suis devenue accro à ce petit polar….hâte de lire la suite ^^

  • Reply Lucky Sophie 23 juin 2013 at 22:01

    Quel suspens !

  • Reply ker mary 24 juin 2013 at 10:51

    et lui poser la question genre tu t’inquiètes de ne pas la voir et tu veux savoir si elle n’a pas eu un souci de santé?

  • Laisser un commentaire