Maman

Le magicien Major

13 novembre 2013

Petite, il y avait un univers qui me laissait rêveuse… Celui du magicien d’Oz. Suivre la route de briques jaunes et chausser de belles chaussures magiques, au rouge étincelant et pailletées comme je les aime, telle aurait été l’une des aventures que j’aurais aimé vivre.

Souliers magicien d'oz

Oh, bien sûr la Méchante sorcière de l’Ouest me hérissait un peu les poils, mais je savais que tout finissait bien et c’était le principal. Après tout, Dorothy n’était pas seule, elle pouvait compter sur ses fidèles compagnons, et puis même si elle ne le savait pas, tout ça n’était qu’un rêve…

Et si de tout cela j’en ai rêvé, je ne m’en souviens pas, peut-être parce que les années commencent à se compter en dizaines. Aujourd’hui, ce sont les rêves, plus ou moins doux, de mon petit boy qui m’intéressent. À un âge où il peut désormais mettre des mots sur ses idées, exprimer des peurs, des angoisses, des bonheurs, des envies de rire, je goûte aux joies de converser avec lui, et de devenir sa confidente…

Le moment du coucher est privilégié. Là, il peut me confier ses derniers rêves ou cauchemars ou ces petites choses qui l’effraient, mais devant lesquelles il fera le fort, pour tenter d’impressionner son papa notamment… Car même s’il le commence avec son papa, c’est en général à mes côtés qu’il s’endort.

Les rêves font partie de l’univers des enfants. C’est sans doute pour cela que l’histoire du magicien d’Oz m’a tant fascinée. Et en voyant la nouvelle publicité de Sergent Major, présentant la collection des pyjamas rêveurs, j’ai vraiment l’impression de replonger dans mes souvenirs d’enfance. Parce que cette pub, c’est un peu comme la promesse d’une tornade remplie d’aventures…


 

You Might Also Like

0 commentaire

Laisser un commentaire