Maman

10 mois

23 novembre 2015

Je n’ai pas pris le temps de le faire ces derniers mois, pourtant, il est toujours agréable de relire ce genre de billet. Les enfants grandissent si vite que les souvenirs se font vite confus, et ils commencent à s’entremêler dès lors que la famille s’agrandit. On croit toujours que ces détails resteront gravés, mais l’expérience m’a montré que la mémoire se fait sélective, même dans les meilleurs moments.

Côté mensurations, ma fille est parfaite.
Ce n’est pas moi qui le dis, c’est sa médecin. Elle l’a écrit à plusieurs reprises, lors des visites mensuelles et a réitéré aujourd’hui…

visite_pediatre

Bon, techniquement, il est écrit que l’examen est parfait. Mais mes yeux de maman lisent ce que je savais déjà.

Cette visite s’est passée on ne peut mieux : sourires et calme furent les maîtres mots. Comme à son habitude, ma Poupette a inondé de risettes sa pédiatre, qui a littéralement fondu tel un chamallow dans un chocolat chaud (une métaphore de circonstance, en ces températures plus qu’hivernales, vous le noterez), au point de me dire qu’il ne fallait pas hésiter à ce que je la lui laisse toute la journée !

J’ai beau ne plus être surprise par ce type de compliments, ils arrivent toujours à viser mon coeur au bon endroit. Ma fille est un bonheur sur pattes (et oui, elle ne marche pas encore), un rayon de soleil qui éclaire toute personne ayant la chance de croiser son regard.

Et ses yeux ont une couleur encore indéterminée. Du gris au bleu suivant les jours et les avis, avec une pointe de vert et de marron, comme s’ils ne savaient se décider, de peur de vexer l’une ou l’autre de ces couleurs…

A longueur de journée, elle sourit avec ses yeux et ses gencives. Et même aux inconnus, avec lesquels elle tente d’entrer en contact dans la salle d’attente, par exemple.

Côté dodo, elle incarne l’enfant rêvé : dès 19 heures, elle montre les premiers signes de fatigue et peut aisément se coucher à cette heure-là. Le matin, sauf cas exceptionnels (ayant pour cause plus qu’excusable, une force majeure telle qu’un ventre gargouillant) elle est réveillée par ses frères, qu’elle accueille avec le sourire.

Elle aime être auprès d’eux et les regarder jouer. Et elle éclate de rire à la moindre de leur grimace ! Certains soirs, elle râle quand je la pose dans le siège auto, mais je lui explique qu’on va chercher « les frérots » alors elle ne dit plus rien.

Côté repas, ce week-end, j’ai enfin cru trouver un aliment qu’elle n’aimait pas (la clémentine), mais le soir même elle me faisait mentir dans les bras de son papa… Et la gourmandise sera probablement l’une de ses qualités (je vois le verre à moitié plein, que voulez-vous) car lors de notre dernière escapade au célèbre salon de thé Charlotte Corday de Trouville-sur-mer, j’ai du engloutir ma tarte chiboust pour ne pas me la faire voler !

Côté mimiques, elle s’amuse à faire la ola avec nous, elle joue avec sa langue et aime me faire rire en pointant le petit bout sur le côté droit de sa bouche, j’aime voir sa frimousse de petite commère du haut de sa chaise haute.

Et puis il y a toutes ces choses dont je ne me lasse pas, malgré le temps :

Elle aime que je la déguise en rasta girl avec son body, quand vient le temps de la déshabiller, ou que je tire par a-coups sur son pantalon pour le lui ôter, en lui levant les jambes en l’air. On dirait qu’elle cherche toujours mon approbation avant de rire ou d’interagir avec une personne. Elle fait encore quelques areuh quand elle met sa tétine. Elle sourit et « pédale » dès qu’elle me voit. Elle appelle quand elle est réveillée et attend gentiment qu’on arrive. Elle est un brin chochotte et s’affole (jusqu’à pleurer et faire la moue) quand on lui parle fermement. Elle me fait des bisous et parfois me « mange » quand elle est dans mes bras, au point d’attendrir les gens que je croise (l’autre jour encore, chez Cultura). Elle rigole quand je rigole, pleure si je crie fort, parce que Maxence me fait croire qu’il y a une araignée…

Elle a beau être mon troisième bébé, elle arrive à me faire chavirer et à m’émerveiller. Quand je lui fais la liste de toutes ces choses que nous ferons ensemble, elle rit.

Et oui, elle est parfaite, je vous l’ai dit…

You Might Also Like

0 commentaire

Laisser un commentaire