chambre étudiante

5 astuces rangement pour une chambre d’étudiante parfaitement organisée

Une chambre d’étudiante n’est généralement pas très spacieuse. Ceci occasionne un manque criard d’espace et par ricochet, un véritable capharnaüm quand on ne sait pas s’organiser.

Mais quand on s’y prend très bien, on arrive à trouver le moyen de l’organiser convenablement et d’éviter de laisser le désordre s’y installer durablement.

Le désordre étant loin d’être un cadre propice à la réflexion et au travail acharné, j’ai rapidement voulu en tant que maman le supprimer chez ma fille.

Dans le présent article, je vais partager avec vous 5 astuces qui m’ont permis d’organiser convenablement la chambre de ma fille étudiante.

1. Faire des rangements verticaux et profiter de l’espace sous le lit

Il s’agit d’optimiser au maximum l’espace disponible pour le rangement. Il ne faudrait pas que des affaires traînent dans la chambre par manque d’espace de rangement.

Afin de permettre à ma fille de ranger convenablement ses affaires, j’ai privilégié un meuble de rangement vertical. La hauteur n’est pas un véritable souci dans une chambre pour étudiante et comme dans tout logement, vous avez deux mètres de rangement à la verticale.

C’est plutôt la longueur et la largeur qui sont limitées. En misant sur des meubles de rangements verticaux, vous pouvez être sûrs d’avoir de l’espace suffisant pour ranger toutes vos affaires, sans avoir à empiéter sur votre espace vital.

Vous pouvez y ranger les habits, les chaussures et toutes sortes de petits accessoires. Vous pouvez également faire de l’espace sous son lit afin d’y ranger quelques autres accessoires, surtout ceux qu’elle n’utilise pas régulièrement.

Par exemple, pour ma fille, c’est son appareil photo et des coffrets de séries TV qui sont rangés sous son lit.

Vous pouvez vous servir du recyclage, pour fabriquer vous-même vos boîtes de rangement. Une boîte à vin vide peut aussi servir par exemple de boîte de rangement. Vous pouvez également prendre un lit tiroir.

Ce modèle de lit est même idéal pour ranger draps, couettes et oreillers, mais le prix d’achat est plus élevé et je sais que meubler une chambre étudiante peut vite coûter cher…

2. Ranger les affaires par ordre de priorité

C’est une astuce qui peut sauver du désordre, la chambre d’une étudiante comme n’importe quelle pièce de votre maison.

Commençons par le dressing. Pour aider ma fille à ranger ses vêtements, la priorité a été donnée aux vêtements qu’elle utilise quotidiennement. Je l’ai aidé à les mettre en un seul et même endroit. De préférence, mettez-les à un endroit rapidement accessible.

Une fois cela fait, les autres habits qu’elle sollicite rarement, je les ai disposés au niveau des étagères se trouvant en haut du meuble de rangement vertical. Vous pouvez également faire un petit tri entre les vêtements, suivant le type ou le style d’habit.

Cela permet d’avoir une vue globale sur le dressing.

Les chaussures également sont rangées suivant un ordre précis. J’ai disposé les chaussures dans des boîtes. En indiquant à l’aide d’une étiquette le contenu de chaque boîte, choisir sa paire le matin est un jeu d’enfant. Bien évidemment, ce système est encore plus efficace quand vous n’avez pas une fille comme la mienne qui finit par les laisser traîner à même le sol dès qu’elle rentre fatiguée…
Vous pouvez privilégier des boîtes, disposant de roulettes. Surtout, si vous faites appel à des boîtes disposées sous le lit. Il vous sera plus facile de les faire glisser après chaque utilisation.

3. Placer un grand miroir afin qu’elle puisse se maquiller facilement le matin

Nous parlons de la chambre d’une étudiante où elle devra forcément s’y préparer, chaque fois qu’elle compte sortir pour des amis, comme pour aller étudier. Parfois, le matin, je finis même par me demander si elle compte défiler en tant que mannequin ou si elle s’apprête à aller à son cours de littérature…

L’accessoire tout désigné pour cela, c’est le miroir. Et je ne parle pas d’un simple miroir de douche. J’ai fait installer un miroir de type psyché dans la chambre d’étudiante de ma fille. Pour ce qui est de la disposition du miroir, il est préférable qu’il se retrouve dans une zone très proche de l’endroit où se trouvent les habits.

Pour ma fille, j’ai placé le miroir près de son dressing, afin de lui faciliter ses séances d’essayage chaque matin. J’ai également pensé à laisser un recul suffisant, afin qu’elle puisse arriver à se regarder de la tête jusqu’au pied, durant ses essayages. Le miroir peut également servir pour les séances de maquillages. Pour cela, j’ai juste prévu un petit pouf, afin qu’elle puisse s’y asseoir pour se maquiller convenablement.

Certains types de psychés possèdent un valet sur lequel il est possible de disposer depuis la veille, les habits que l’on compte porter pour le lendemain. Si vous trouvez qu’un grand miroir de type psyché est trop invasif, vous pouvez toujours accrocher un miroir dans votre penderie, bien caché derrière une porte.

Ma sœur a également une grande armoire à bijoux avec miroir qui est vraiment très pratique. C’est une autre piste à creuser !

4. Installer un bureau ergonomique afin qu’elle travaille facilement ses cours

bureau étudiante

Pour le bureau de ma fille, j’ai opté pour un bureau d’angle afin de lui offrir un espace travail bien séparé des autres endroits de la chambre.

J’ai également pris la décision de lui offrir un bureau qui est de type modulable, afin de lui permettre d’organiser son espace de travail comme elle le souhaite.

Une fois le bureau installé, c’est un peu à elle de l’occuper comme elle l’entend. Mais il est important qu’elle prenne le temps pour organiser convenablement l’espace de travail, afin d’avoir tout ce dont elle pourrait avoir besoin à portée de main.

J’ai ensuite pris le soin d’ajouter un fauteuil de bureau dont la hauteur est ajustable. Si elle doit passer des nuits blanches à travailler, l’idéal est que le fauteuil soit le plus confortable possible. Pour finir, j’ai disposé une lampe de bureau articulée sur le bureau, pour un confort visuel.

5. Prévoir des étagères pour les murs et les meubles à plusieurs usages

Vous pouvez profiter des possibilités qu’offrent les murs de la chambre d’étudiant. Placez-y des étagères qui serviront à la fois de rangement pour les livres et les magazines, mais également de décoration pour les murs et la chambre.

Avant de percer les trous, soyez bien consciente qu’en location, vous devrez les reboucher avant de rendre les clés…

Vous pouvez également mettre de stickers pour décorer les murs et leur apporter une touche spéciale.

Comme meubles à plusieurs usages, vous pouvez opter pour :

  • La table basse relevable. Il s’agit d’une table qui peut être soulevée ou rabaissée pour servir de table de déjeuner ou de table de travail
  • Le lit escamotable. C’est un mobilier qui peut constituer à la fois un lit ou un espace de rangement. Pendant la journée, le lit peut être transformé en placard
  • Le lit combiné. Il peut servir à la fois de bureau, d’espace de couchage ou de détente
  • Le canapé + rangement. C’est un type de canapé qui dispose d’espace de rangements sur les côtés.

La chambre d’étudiante est difficile à organiser, mais en tenant compte de ces conseils, je suis sûre que vous allez pouvoir organiser celle de votre fille facilement et convenablement.

pyjama femme

Pyjama pour femmes : quelles sont les dernières tendances ?

Que ce soit pour une soirée pyjama entre amies, pour une soirée de câlins ou encore une nuit sexy, tout est à prendre : chemise de nuit, pyjama, nuisette voire tenue d’Ève.

La mode nous offre tout ce qu’elle a de meilleur en matière de pyjamas ou de tenues de nuit.

Et pour rester au goût du jour dans son lit douillet, pourquoi ne pas suivre les dernières tendances en matière de pyjama ?

Mais encore, inutile de tenter des pyjamas qui ne vont pas à votre silhouette : l’idée est de bien choisir selon votre morphologie pour être belle et reposée à la descente du lit.

Pyjama, nuisette, chemise de nuit : que choisir ?

Avant toute chose, le choix d’une tenue de nuit doit respecter un critère de confort et de douceur pour favoriser un sommeil de qualité. Quelle que soit la forme que vous choisissez, il est donc essentiel que vous vous sentiez à l’aise dans votre pyjama.

Pour l’anecdote, le pyjama désignait à l’origine une tenue une-pièce et unisexe, ample et serrée au niveau de la ceinture.

Après avoir vu le jour en Inde, cette tenure sera adoptée par les Britanniques du 19ème siècle, et se trouvera complétée d’une chemise.

Sans surprise, c’est une célèbre marque de mode qui popularise le vêtement devenu deux-pièces en France, mais en tant que… tenue de plage. Celui-ci séduit de plus en plus de gens avant d’occuper son actuel rôle de tenue de nuit.

Aujourd’hui, quand on parle du traditionnel ensemble chemise-pantalon, on pense tout de suite aux soirées cocoon le week-end, notamment quand les nuits sont fraîches.

De même, dans notre chambre, il devient l’allié indispensable pour une soirée pyjama entre copines. Il est clair que son côté masculin ajoute une touche d’élégance et de confort à l’ensemble.

En revanche, pour passer la nuit à deux, il est préférable d’opter pour une nuisette, plus favorable à la sensualité. Il en va de même pour les ensembles caraco-shorty qui ajoutent également une touche sexy en dévoilant vos jambes.

À privilégier quand il fait chaud.

De leur côté, les chemises de nuit vont dans toutes les circonstances. Pour un maximum de confort et de féminité, on peut choisir une longueur aux genoux ou aux chevilles selon votre taille.

Pyjama pour femmes : quelles matières choisir ?

Choisir une tenue de nuit est aussi une question de matières. Certains tissus, comme le coton ou la soie, sont incontournables pour une bonne nuit de sommeil.

Quant au satin, son côté glamour et agréable à l’œil ne l’empêche pas de coller sur votre peau. Quoi qu’il en soit, exit pour le nylon et le lycra, deux matières qui favorisent la transpiration, de même que la laine et l’acrylique.

Pour les plus frileuses en hiver, il faut privilégier les pyjamas en molleton, qui tiennent bien chaud et procure une sensation douillette.

Choisir un pyjama pour rester au chaud chez soi

Dans le choix d’une tenue de nuit, on peut opter pour un ensemble confortable dans lequel on se sent bien.

Mais rien n’empêche de jeter son dévolu sur une pièce plus tendance. Dans la famille des pyjamas confortables, vous pouvez choisir le pilou-pilou.

D’une matière duveteuse, il vous offrira tout le confort d’un pyjama. Tandis qu’en version deux-pièces, il vous permettra de passer plus confortablement vos soirées cocooning.

Quelle marque de pyjama choisir ?

chemise de nuit femme

Côté marques, vous n’aurez que l’embarras du choix, sachant que tous les fabricants proposent de multiples options en matière de confort et de style.

Pour celles qui raffolent des pyjamas aux imprimés originaux et décalés, direction Princesse Tam-Tam. De quoi s’offrir une bonne alternative aux pyjamas classiques.

Pour un pyjama plus traditionnel, H&M ou encore Etam vous offriront toutes les matières confortables : coton, satin, pilou-pilou…

Enfin, pour des pyjamas qui s’inscrivent dans la tendance du moment, dirigez-vous vers la marque Girls in Paris.

La grenouillère : le pyjama qui va bien aussi aux adultes

Les dernières tendances nous le prouvent : la grenouillère n’est plus réservée aux bébés et enfants.

Les adultes en raffolent de plus en plus, et ce vêtement décalé ne cesse de faire de nouveaux adeptes.

Par définition, la grenouillère est un vêtement de la même sorte que la combinaison. Faisant son grand retour auprès de la gente féminine, la combinaison est appréciée pour son côté pratique et l’inestimable confort qu’elle apporte.

D’ailleurs, la raison d’être de ce vêtement est de vous permettre de bouger librement tout en affichant une silhouette bien dessinée.

À condition, bien sûr, d’opter pour une combinaison bien ajustée. Bref, la grenouillère vous offre toutes ces qualités de la combinaison dans une version pyjama.

Outre son avantage en matière de confort, la grenouillère séduit également par son côté polyvalent : quel que soit votre style, il existe pour toutes les femmes une grenouillère assortie qui n’attend qu’à être portée sur le lit.

Aujourd’hui, les pyjamas licornes ne cessent de gagner en popularité, et il est normal que la grenouillère licorne voit le jour.

De leur côté, les grenouillères panda, koala ou encore ours polaire vous donnent une petite touche de douceur qui vous plonge dans une ambiance pelucheuse.

Les chemises de nuit : une tendance qui perdure

En matière de pyjamas, une autre option existe pour passer une nuit douillette : les chemises de nuit. Attention, il ne s’agit pas de ressortir son vieux t-shirt, confortable certes mais pas très sexy.

Comment choisir sa chemise de nuit ?

La première règle à observer, c’est que la chemise de nuit doit correspondre à votre morphologie.

L’objectif : qu’elle soit confortable et agréable à porter, même dans le lit.

Pour le reste, vous avez le choix entre les broderies, les boutons, les dentelles… Bref, faites-vous plaisir car il est toujours possible de trouver des chemises de nuit qui soient à la fois sexy et confortables :

  • vous êtes petite et pulpeuse : tournez-vous plutôt vers des chemises de nuit assez large, qui masqueront vos formes et maintiendront votre silhouette à sa bonne place ;
  • vous êtes petite et mince : privilégiez la soie et le satin, mais évitez le coton ; choisissez la taille du décolleté en fonction de celle de votre poitrine, sachant qu’un petit décolleté ira à une poitrine généreuse, tandis qu’un décolleté échancré saura ravir aux poitrines plus petites ;
  • vous êtes grande et pulpeuse : n’hésitez pas à porter des chemises de nuit à grande taille, quitte à porter la chemise de votre homme ;
  • vous êtes grande et mince : vous pouvez tout porter afin de mettre vos formes en valeur ; cependant, la profondeur du décolleté de votre chemise de nuit doit pouvoir aller avec la taille de votre poitrine.

Chemise de nuit : zoom sur les matières

Dans la famille des chemises de nuit, la règle est la même que pour les pyjamas en général :

  • évitez le nylon et le lycra qui ne vous laisseront pas en paix, sans compter que vous risquez de transpirer pendant la nuit ;
  • optez pour une bonne chemise en coton, le tissu idéal pour dormir ; grâce à sa douceur, le coton vous aidera à vous détendre facilement, de même que la soie.

tri sélectif

Déchets : comment fonctionne le tri sélectif ?

À l’heure où la planète et l’environnement sont de plus en plus mis à mal, diverses solutions pour réduire la pollution voient le jour et sont appliquées, pour certaines, depuis maintenant plusieurs années.

C’est notamment le cas du tri sélectif, où la Belgique excelle.

En effet, elle est la championne européenne en matière de recyclage des déchets d’emballages ménagers avec, à son actif, environ 700 000 tonnes de déchets recyclés, et un taux de recyclage de 89 % en 2018.

Des chiffres encore meilleurs que ceux de 2016, pourtant déjà très prometteurs.

Dans cet article, je vous présente les grandes lignes du tri sélectif et de son fonctionnement, afin que vous en sachiez un peu plus sur ce geste capital, participant au bien-être de notre planète.

À quoi sert le tri sélectif ?

Selon Econo-Ecolo, le tri sélectif consiste au tri des ordures en les classant par catégories : papier, métal, plastique, carton, etc.

Il est impossible d’avoir recours au recyclage des déchets s’ils sont en contact avec d’autres résidus alimentaires et salis, d’où l’importance de les trier pour pouvoir assurer leur recyclage.

Procéder au tri sélectif, c’est respecter l’environnement, en évitant par exemple de jeter les ordures n’importe où dans la nature ; c’est aussi une solution qui diminue la pollution sur Terre et, par conséquent, qui préserve notre état de santé sur le long terme.
Le tri sélectif est également un moyen de préserver les ressources naturelles.

En effet, les matières premières nécessaires à la fabrication de nos biens ne sont pas inépuisables, et sans le recyclage, elles disparaîtraient très rapidement.

Prenons l’exemple du papier.

Si l’on en recycle 2 tonnes, on sauve une bonne trentaine d’arbres. Quand on sait que chaque seconde dans le monde, 13 kg de papier sont produits, cela donne à réfléchir sur l’importance du recyclage !

Trier vos déchets, c’est donc économiser les ressources naturelles.

En recyclant, vous permettez aussi d’économiser l’énergie et de soutenir l’emploi. Au niveau de l’emploi, le recyclage est vecteur de création d’emplois pour les personnes valides, mais aussi pour celles handicapées.

Concernant l’énergie, il faut savoir que le fait de recycler demandera beaucoup moins de consommation d’énergie que de procéder à l’extraction des matières premières et à leur transformation.
Pour faire simple, le tri sélectif est un acte simple à réaliser tous les jours, dont l’avenir de la planète dépend en partie.

Quels sont les déchets recyclés ?

Sachez que l’intégralité des déchets ne peut pas être recyclée et apportée au bac de tri.

Seules certaines matières peuvent être séparées des ordures ménagères et recyclées (notons au passage que ces matières doivent être propres pour être acceptables au bac de tri).

Les déchets qui peuvent être recyclés sont regroupés en 4 catégories générales : verre, plastique, métal et papier.

Voici une liste des divers déchets recyclables :

  • Tous les emballages en aluminium et en acier comme les aérosols, les diverses canettes et les boîtes de conserve.
  • Les cartons et emballages papiers n’étant pas souillés par des résidus alimentaires. Dans le cas contraire, ils doivent être jetés avec les ordures ménagères classiques.
  • Tous les magazines, journaux, publicités, prospectus, etc.
  • Les briques alimentaires sont également des déchets recyclables.
  • Les bouteilles et flacons en matières plastiques (bouteilles d’eau, sodas, jus de fruits, produits d’hygiène et de beauté, etc.).
  • Les bocaux et les bouteilles en verre (bouteilles de vin, bocaux de confiture, bouteilles d’huile…). Il n’est pas obligatoire d’en retirer les éventuelles étiquettes.
  • Les bouchons en plastique sont acceptés par certaines communes, à vous de vous renseigner.

Le fonctionnement du tri sélectif

Le tri sélectif commence chez vous.

Avant de jeter un déchet, regardez si celui-ci est recyclable ou non, ce qui est indiqué par un symbole sur l’étiquette du produit. Si votre déchet est recyclable, jetez-le dans une de vos poubelles dédiées au tri, afin qu’il ne soit pas sali par les ordures ordinaires et non recyclables.

Pour plus d’organisation, vous pouvez classer vos déchets de la manière suivante : déposez vos emballages en verre dans un panier, vos papiers dans un sac ; vous pouvez utiliser un bioseau pour vos déchets alimentaires, et pour finir, une poubelle pour les ordures ménagères.

Notez que selon la région où vous habitez, le fonctionnement du tri sélectif ne sera pas le même. Il est donc important de vous renseigner auprès de votre collectivité pour connaître toutes les informations nécessaires sur le fonctionnement du tri sélectif dans votre région.

Cependant, afin d’uniformiser le plus possible le recyclage en Europe, la Communauté européenne a mis en place un code couleur de tri, qui est le même pour tous les pays de la Communauté Économique Européenne.

Voici comment se décompose ce code couleur. Il existe trois couleurs principales, et trois autres couleurs non normalisées.

Pour les trois couleurs principales, il s’agit du bleu, du vert et du jaune :

  • Le bleu concerne les emballages cartons, les papiers divers, les publicités, les journaux, ainsi que les revues ou magazines.
  • Le vert concerne le verre, c’est-à-dire les bouteilles et bocaux en verre.
  • Le jaune correspond au plastique (bouteilles et flacons en plastique).

D’autres couleurs sont moins courantes, mais peuvent être utilisées, comme le gris ou noir, le marron et le rouge :

  • Le gris ou le noir concernent les déchets ménagers organiques, c’est-à-dire les végétaux ainsi que les déchets putrescibles pouvant être utilisés pour le compost.
  • Le marron concernant les déchets pouvant être recyclés (souvent les déchets organiques).Le rouge est associé aux déchets qui sont dangereux ou non recyclables.

Recycler pour l’avenir de la planète

Beaucoup d’entre nous pensons qu’il n’est pas nécessaire d’avoir recours au tri sélectif, car suffisamment d’autres personnes le pratiquent. C’est un argument qui est souvent la conséquence d’une paresse dont nous pouvons tous être victime.

Préserver la planète demande en effet de suivre quelques contraintes au quotidien, mais de nos jours, il est impératif d’avoir recours à ces solutions si nous souhaitons continuer à vivre dans un environnement sain et viable.

Les 3 R, réduire, refuser, recycler

guide du recyclage

Un dernier petit rappel sur l’étape du recyclage. S’il est très utile de recycler comme nous venons de le voir, l’idéal est de ne pas générer de déchets du tout.

Dans la mesure du possible, réduisez vos déchets, c’est une habitude à prendre. Vous pouvez :

  • acheter des produits en vrac,
  • prévoir vos conditionnements dans les rayons fromages, charcuteries ou viandes de votre supermarché quand il y a un rayon découpe,
  • acheter des produits dont l’emballage est consigné.

Prenez aussi pour habitude de refuser le déchet qui accompagne votre achat. Pensez à la cuillère en plastique qui accompagne le café, au sachet dans lequel on met votre sandwiche, la serviette pas toujours utile, etc.