comment faire une bonne fellation

Comment faire une fellation (dont il se souviendra)

Must du must en matière de préliminaires pour la gente masculine, la fellation est une pratique sexuelle orale qui consiste à procurer du plaisir à son partenaire en stimulant son pénis en érection. Explications.

La fellation est réputée pour provoquer un intense plaisir à l’homme et des sensations érotiques nirvanesques au vue d’une éjaculation. Le secret : simuler le rapport sexuel…

Techniques et zones sensibles pour faire une bonne fellation

Pratique sexuelle familièrement appelée « pipe » ou bien « gâterie », elle consiste à introduire le pénis de l’homme dans la bouche et à le stimuler à l’aide de la langue, de la bouche et des lèvres. Si autrefois, cette pratique était réservée aux prostituées, elle n’est aujourd’hui plus du tout tabou, au contraire ! Elle fait parti intégrante des préliminaires puisque 80% des hommes et des femmes ayant des rapports avouent la pratiquer régulièrement. Bien menée, elle procure à l’homme une excitation telle qu’il lui est possible de jouir sans même avoir commencé la pénétration du vagin. Le but est de reproduire les mouvements de va et vient de la pénétration, tout en prenant garde de ne pas blesser la verge avec les dents. Attention toutefois : pour celles qui pensent que la gente masculine se contente de mouvements mécaniques, il n’en est rien ! Pour être réussie, la fellation doit alterner succions, léchages et caresses buccales en variant le rythme, l’intensité d’exécution et en y mêlant à la fois douceur et vigueur. Pour être sûr de satisfaire les désirs de votre homme, n’hésitez pas à lui demander son avis.

Attardez-vous de préférence sur le gland, zone très sensible mais aussi sur le frein et la couronne, cette partie reliant le gland à la tige.

En principe, l’éjaculation met plusieurs minutes à arriver. Comment réagir ? Faut-il avaler le sperme ou non ? Sachez que si votre partenaire n’a aucune IST (infections sexuellement transmissibles), vous pouvez avaler sans crainte. Mais si cela vous dégoûte, ne vous forcez pas ! Vous pouvez aussi recracher le sperme ou encore retirer votre bouche au moment de l’éjaculation.

Le préservatif, pour encore plus de plaisir ?

https://www.youtube.com/watch?v=Stg6nsEzsaA
Si vous n’êtes pas sûr de votre partenaire où si vous avez une sexualité un peu débridée, pensez à utiliser un préservatif pour cette caresse buccale ô combien agréable. Car le risque de transmission d’une IST est bien réel avec la fellation, surtout si le sperme est éjaculé dans la bouche, et si cette dernière porte des ulcérations ou une inflammation.

La préservatif doit donc être mis avant contact oro-sexuel puisque un liquide prééjaculatoire translucide surnommé ” la rosée du désir “, différent du sperme ne contenant pas de spermatozoïdes est déjà présent sur le gland lors de l’érection.

Pour procurer du plaisir à votre partenaire sans prendre de risque, il existe désormais un vaste choix de préservatifs, toujours plus originaux, fiables et novateurs, tant au niveau de la forme que du goût. Parmi les marques les plus connues, notons Manix® et Durex©.

Petit tour d’horizon des différents types de préservatifs :

  • Les parfumés : Fraise, banane, vanille et menthe, il y en a pour tous les goûts ! Idéal pour celles qui aiment mettre un peu de couleur et de gourmandise dans leurs ébats.
  • Les secondes peaux : très fins et parfois lubrifiés, ils s’enfilent facilement, telle une seconde peau que vous ne sentirez presque pas !
  • Les endurants : pour ceux qui ont tendance à être un peut trop rapides ou impatients, (éjaculateurs précoces) certaines gammes proposent des préservatifs à la forme particulière, plus épais et avec parfois la présence d’un gel anesthésiant à base de benzocaïne.
  • Les stimulants : on les retrouve sous des formes plus amples, avec des rainures et même des micro perles, histoire de pimenter la pénétration d’un zeste d’originalité et d’offrir aux partenaires de nouvelles sensations.

Bien sûr, veillez à toujours à choisir des préservatifs codifiés de la norme NF ou CE (respectivement conformes aux normes françaises ou européennes), pour éviter au maximum le risque de déchirure.

La fellation est très agréable pour le sexe masculin tout comme le cunnilingus pour les femmes, il serait donc dommage de s’en priver sous prétexte d’un quelconque dégoût. Si l’idée de mettre le sexe de votre partenaire à la bouche vous rebute, peut-être serait-il bon de vous demander pourquoi et d’essayer, ensemble, de trouver une solution.

Par, exemple, proposez à votre homme une douche en guise de préliminaires, de façon à vous détendre à deux et à nettoyer son sexe impeccablement. Mais si le blocage reste présent malgré tout, rien ne sert de vous forcer ! Le rapport sexuel doit toujours rester un acte consenti par les deux partenaires. Qui sait, à force d’en discuter, l’envie viendra peut-être.